accueil
artistes
catalogue
contact
panier
shiiin
éliane radigue
éliane radigue
photo delphine migueres
éliane radigue
photo delphine migueres
éliane radigue
golden nica 2006
shiiin 1
éliane radigue
l'île re-sonante

shiiin 1
shiiin 3
éliane radigue
naldjorlak

shiiin 3
shiiin 9
éliane radigue
naldjorlak l ll lll

shiiin 9
shiiin eer1
éliane radigue
occam ocean vol. 1

shiiin eer1
biographie
éliane radigue compose de la musique électronique depuis les années soixante. elle est l’unique compositrice française de sa génération qui puisse être considérée comme une des pionnières majeures de ce genre musical, ainsi que de la musique minimale. sa musique est un lent  flux de sonorités denses subissant d’imperceptibles mutations. une architecture intemporelle faite de vibrations graves, qui s’adresse moins à l’intellect ou aux tympans, qu’au corps tout entier. une musique par  laquelle il est bouleversant de se laisser submerger. une musique qui a la discrétion monumentale du mouvement des océans. son parcours est remarquable. a la fin des années cinquante, elle étudie à paris les pratiques de la musique concrète avec pierre schaeffer et pierre henry, dont elle sera aussi l’assistante, notamment pour la réalisation de «l’apocalypse de jean ». durant les années soixante elle commence à composer avec des moyens électroniques primitifs (larsens et bandes magnétiques bouclées asynchrones), mais ne trouvera que peu de reconnaissance pour ses recherches en france. c’est à new york qu’elle trouvera compréhension et émulation, au début des années soixante-dix, en explorant les voies du minimalisme naissant aux cotés de james tenney, charlemagne palestine, philip glass, jon gibson et steve reich. sa fidélité absolue aux sonorités électroniques commence à cette époque, et elle a depuis composé sur les meilleurs synthétiseurs qui aient existé : buchla, moog, système modulaire serge, puis arp qui sera son instrument fétiche. elle collabore dans les années soixante-dix avec robert ashley, qui lui prêtera sa voix pour les chants de milarepa. elle a composé jusqu’à maintenant une vingtaine d’œuvres, qu’elle a présenté, et qu’elle continue à présenter, dans de nombreux lieux et festivals prestigieux des etats-unis et d’europe. depuis 2006, elle se consacre à la composition pour instruments acoustiques seuls, dont naldjorlak I, II, III, est l’aboutissement majeur. éliane radigue peut être considérée sans emphase comme une des compositrices majeures, et des plus novatrices du vingtième siècle.